La journée qui suit est marquée par une nouvelle victoire du Tchertanovo, qui se défait largement du Mordovia Saransk (3-0) pour revenir au niveau de Khimki, tenu en échec par le Neftekhimik Nijnekamsk (2-2), tandis que le Rotor Volgograd profite de ce dernier résultat pour reprendre deux points d'avance sur ses poursuivants grâce à une victoire sur la pelouse du Chinnik Iaroslavl (1-0). Vingt des vingt-deux clubs de la FNL prennent part à la Coupe de Russie 2020-2021, les deux équipes réserves du championnat n'étant pas autorisées à y participer. Au stade des quarts de finale se retrouve donc le Torpedo Moscou, vainqueur du Baltika Kaliningrad (1-0), qui se voit opposer au FK Khimki qui a éliminé le FK Orenbourg (2-1), assurant de ce fait l'accession d'au moins une équipe de la division au dernier carré de la compétition. Accueil; Au hasard; À proximité; Connexion; Configuration; À propos de Wikipédia; Avertissements Parmi ces clubs, le Baltika Kaliningrad est celui présent depuis le plus longtemps avec une participation ininterrompue à la deuxième division depuis la saison 2006. La dixième journée est principalement marquée par la confrontation entre les deux premiers au classement, le Zénith Saint-Pétersbourg et le Spartak Moscou. C'est la deuxième édition qui se déroule sous forme de championnat d'hiver, suivant le calendrier utilisé dans la majorité des championnats des pays d'Europe de l'Ouest. Bien que remportant le groupe Est de la troisième division 2018-2019, le Sakhaline Ioujno-Sakhalinsk refuse de prendre part à la deuxième division, ce qui amène au repêchage du Baltika Kaliningrad, seizième la saison précédente[2]. Ce dernier retombe par ailleurs à la portée du Neftekhimik Nijnekamsk, vainqueur du Tekstilchtchik Ivanovo (2-1), qui revient ainsi à deux unités de la quatrième place. Derrière, le Spartak Moscou et le FK Sotchi enchaînent quant à eux respectivement contre le Rotor Volgograd (1-0) et le FK Tambov pour revenir à un point du leader. Calendrier prévisionnel de la Premier-Liga 2020-2021. Ils se répartissent sur la base de trois points pour une victoire, un pour un match nul et zéro pour une défaite. La principale rencontre de la douzième journée est l'opposition entre les deux leaders du championnat, avec la réception du FK Khimki par le Torpedo Moscou le 8 septembre. Le Ienisseï Krasnoïarsk passe lui aussi très près de remporter sa première victoire depuis la première journée, mais concède finalement le match nul dans les derniers instants de la rencontre face au Baltika Kaliningrad (2-2)[55],[56],[57]. À l'inverse du tour précédent, la dix-huitième journée voit cette fois les trois premiers échouer à s'imposer, le Torpedo Moscou étant vaincu chez lui par le Tchertanovo Moscou (0-1), de même pour Khimki sur la pelouse du FK Nijni Novgorod (0-1) tandis que le Rotor Volgograd concède le match nul à Armavir (0-0). Localisation des équipes issues de la partie occidentale de la Russie. Pendant ce temps, le Rostov est battu par le FK Sotchi (2-4) et sort du podium au profit du CSKA Moscou qui retrouve la troisième place après son succès à l'extérieur contre l'Oural Iekaterinbourg (2-0) tandis que Sotchi se place quatrième, les deux pontant à 19 points à deux unités du duo de tête. Pointant à l'avant-dernière position après un match nul et vierge sur la pelouse du Chinnik Iaroslavl, le Ienisseï Krasnoïarsk est la première équipe à changer d'entraîneur au cours de cette saison, Iouri Gazzaïev prenant la place d'Aleksandr Alekseïev à la tête de l'équipe, bien que ce dernier reste en tant qu'adjoint[12]. Disputée le samedi 23 novembre et constituant le dernier tour joué lors de l'année 2019, la vingt-cinquième journée est marquée par la troisième défaite consécutive du Torpedo Moscou, qui s'incline chez lui contre le Luch Vladivostok (0-2), et cède ainsi sa place de leader pour la première fois depuis le neuvième tour au Rotor Volgograd, vainqueur quant à lui du Tom Tomsk (2-0). La victoire du Luch a également pour conséquence de sortir celui-ci de la zone de relégation aux dépens du Ienisseï. La Coupe de Russie se poursuit quant à elle durant les mois de juin et juillet. Championnat de Russie de football D2 2013-2014. Au-delà de ce trio de tête, la quatrième position est occupée par le FK Sotchi avec 33 points, soit un de plus que le FK Rostov et trois de plus que le duo Dynamo Moscou-FK Krasnodar, qui se placent tous à portée directe des places européennes. Dans la lutte pour le maintien, le FK Tambov réussit à sortir de la zone rouge grâce à sa victoire face à Oufa (2-0) tandis que Khimki est battu par l'Oural Iekaterinbourg (1-3)[19],[20]. Le leadership du championnat finit par changer de main à l'issue de la sixième journée, alors que le Zénith Saint-Pétersbourg connaît une deuxième contre-performance de suite en étant tenu en échec sur les terres du Lokomotiv Moscou (0-0) tandis que le Spartak Moscou s'impose face à l'Arsenal Toula pour prendre la première place (2-1). La série parfaite du Zénith Saint-Pétersbourg s'achève finalement à l'issue de la cinquième journée, alors que le tenant du titre connaît la défaite pour la première fois depuis le mois de septembre 2019 sur la pelouse du Dynamo Moscou (0-1). Malgré l'annulation des relégations sportives, plusieurs clubs en difficultés financières annoncent tout de même leur retrait de la compétition pour la saison suivante. Vainqueur sur la pelouse du FK Nijni Novgorod (1-0), le Neftekhimik Nijnekamsk revient au niveau de la cinquième place. Dans le milieu du classement se retrouvent le Lokomotiv Moscou et le Rubin Kazan à 28 points, suivis de l'Akhmat Grozny à deux unités derrière et du FK Khimki, qui totalise 25 points et reste sur un bilan de six victoires lors de ses huit derniers matchs. Vingt équipes prennent part à la compétition, quinze d'entre elles étant déjà présentes la saison précédente, auxquelles s'ajoutent un relégué de première division, le Ienisseï Krasnoïarsk, et quatre promus de troisième division qui sont le Neftekhimik Nijnekamsk, le Tchaïka Pestchanokopskoïe, le Tekstilchtchik Ivanovo et le Torpedo Moscou qui remplacent les promus et relégués de l'édition précédente[1]. Le match du Rotor Volgograd contre Rostov est quant à lui annulé pour la même raison que lors de la journée précédente, les Volgogradois se voyant dans la foulée infligés une deuxième défaite technique de suite[26]. Défait largement 3-0 à Vladivostok, le Fakel Voronej confirme quant à lui sa dernière place au classement[44],[45],[46]. Dans le même temps, le CSKA Moscou quitte le podium après sa défaite à domicile contre le Lokomotiv (0-1) au profit de Rostov, qui s'est imposé sur la pelouse de l'Arsenal Toula (3-2). Celle-ci s'achève sur un match nul et vierge, tandis que le Tom Tomsk obtient un résultat similaire à domicile face au Ienisseï Krasnoïarsk. La pandémie de Covid-19 en Russie oblige cependant le championnat à être suspendu à partir du 17 mars 2020 à l'issue de la vingt-septième journée, seulement huit jours après la fin de la trêve hivernale. Ce dernier club voit dans la foulée le départ de son entraîneur Sergueï Oborine, qui est remplacé par Vladimir Bestchastnykh le 16 octobre[71], tandis que le FK Nijni Novgorod, qui se classe onzième malgré des ambitions de montée en début d'exercice, remplace le même jour Dmitri Cheryshev par Robert Ievdokimov[72]. Le SKA-Khabarovsk, Nijni Novgorod et le Tchaïka Pestchanokopskoïe sont solidement ancrés en milieu de classement avec 28 à 24 points. Celle-ci se conclut sur une victoire 2-1 du Baltika qui fait retomber son adversaire du jour dans la zone des relégables[42],[43]. Dans le même temps, le Chinnik est éliminé par l'Oural Iekaterinbourg (0-2). Le championnat se compose de seize équipes professionnelles qui s'affrontent chacune deux fois, à domicile et à l'extérieur, pour un total de trente matchs disputés pour chaque équipe. En bas de classement, le Ienisseï Krasnoïarsk et le Tekstilchtchik Ivanovo sont lourdement battus par le Tchaïka Pestchanokopskoïe (1-3) et le Fakel Voronej (1-4) et tombent dans les deux dernières positions, à respectivement cinq et trois points de la zone de maintien. Large vainqueur du Mordovia Saransk (3-0), le FK Krasnodar-2 sort de la zone de relégation où il est remplacé par le Spartak-2, défait sur le terrain du Tchaïka Pestchanokopskoïe (1-2). En huitièmes de finale, quatre de ces équipes sont éliminées, deux par des clubs de première division tandis que les autres sont battus au cours des deux confrontations entre équipes du deuxième échelon. La journée suivante jouée une semaine plus tard contient elle aussi une confrontation de haut de classement avec la réception du Rotor Volgograd par Tomsk, une rencontre qui voit cette fois l'équipe visiteuse l'emporter en fin de match sur le score de 1-0. En parallèle, le Rotor Volgograd est de ce fait déclaré champion et accède à la première division[112]. Au niveau de la lutte pour le maintien, l'Avangard Koursk pointe à la douzième place avec 21 points, suivi du Spartak-2 Moscou et du FK Armavir à une unité derrière. Avec un bilan de quatre défaites pour une seule victoire le Baltika Kaliningrad et le Ienisseï Krasnoïarsk font également partie des équipes en difficulté à ce stade de la saison[32],[33]. Kick-off Times; Kick-off times are converted to your local PC time. Pendant ce temps, le Chinnik Iaroslavl est défait sur ses terres par le Tchaïka Pestchanokopskoïe (2-3) et doit céder la quatrième place au Neftekhimik Nijnekamsk, vainqueur quant à lui du Fakel Voronej (1-0), tandis que le Tchertanovo Moscou s'impose à Avangard Koursk (1-0) et passe cinquième. Les autres rencontres voient la victoire du FK Sotchi face au Lokomotiv Moscou (2-1) tandis que l'Akhmat Grozny fait tomber le FK Krasnodar (2-0). Ce résultat profite également au Chinnik Iaroslavl et au Tchertanovo Moscou, vainqueurs respectifs du Mordovia Saransk (3-2) et du Luch Vladivostok (1-0), qui relèguent ainsi le SKA à la sixième place. Le calendrier de la deuxième division est publié le 7 juin 2019 par la FNL[14]. Ce résultat combiné à la victoire de Khimki face au Spartak-2 (1-0) permet aux deux premiers de conforter leur avance en tête du classement. Vainqueur de l'Avangard Koursk (1-0), Krasnodar-2 sort de la zone de relégation aux dépens du Luch, tandis que les autres relégables s'inclinent tous[83],[84]. La frise suivante montre l'évolution des équipes ayant successivement occupé la première place : La frise suivante montre l'évolution des équipes ayant successivement occupé la dernière place : Le tableau suivant récapitule le classement au terme de chacune des journées définies par le calendrier officiel. En parallèle, le Ienisseï Krasnoïarsk s'impose face au Spartak-2 Moscou (1-0) et sort de la zone de relégation aux dépens de Vladivostok. Tirant profit du match nul 1-1 entre le Tchertanovo et Tomsk lors de la dixième journée, les équipes du trio de tête remportent quant à elles leurs rencontres respectives et accroient leur avance au classement, le Torpedo comptant 25 points à ce stade de la compétition suivi de Khimki à 24 tandis que le Rotor complète le podium avec 22 unités, soit trois de plus que ces deux poursuivants[47],[48],[49]. Les équipes classées entre la sixième et la onzième position avec 40 à 35 points constituent quant à elles le milieu de classement, étant trop loin des premières place pour prétendre à la promotion dans l'immédiat et trop en avance sur la relégation pour être considérées comme candidates au maintien, ce groupe contenant le Chinnik Iaroslavl, le Baltika Kaliningrad, le SKA-Khabarovsk, le promu Tchaïka Pestchanokopskoïe, le Tom Tomsk ainsi que le FK Nijni Novgorod. Au sortir de la trêve internationale du début du mois de septembre, la première position repasse immédiatement dans les mains du Zénith, qui s'impose à domicile contre l'Arsenal Toula (3-1) et profite de la défaite du Spartak sur la pelouse du CSKA (1-3). La confrontation entre Oufa et Tambov s'achève quant à elle sur une large victoire des Oufiens (4-0) qui reviennent à deux points des places de barrages, laissant le Rotor Volgograd en dernière position[46]. Derrière, le FK Rostov s'impose à l'extérieur face au Rubin Kazan (2-0) et revient à trois points du podium. En dehors de ceux-là, le Zénith Saint-Pétersbourg évolue continuellement dans l'élite depuis la saison 1996 tandis que le Rubin Kazan (2003), l'Akhmat Grozny (2008) et le FK Rostov (2009) sont présents depuis les années 2000. Parmi ces clubs, trois d'entre eux n'ont jamais quitté le championnat depuis sa fondation en 1992 : les trois équipes moscovites du CSKA, du Lokomotiv et du Spartak. Les autres résultats de ce tour voient quant à eux le Rubin Kazan s'imposer largement aux dépens du FK Oufa (3-0) pendant que l'Arsenal Toula et FK Khimki font match nul (1-1)[16]. Le championnat de Russie de football (en russe : чемпионат России по футболу) aussi appelé Première Ligue (russe : Премьер-Лига) est une compétition de football constituant la plus haute division du football russe. Le CSKA Moscou profite également de cette contre-performance pour monter en deuxième position grâce à sa large victoire contre l'Arsenal Toula (5-1), faisant ainsi chuter l'ancien leader au troisième rang. Premier non-relégable avec 21 points, l'Oural Iekaterinbourg affiche malgré tout une avance confortable de sept points sur la zone rouge.